Améliorer les conditions de travail

La généralisation des complémentaires santé d’entreprise à partir du 1er janvier 2016 peut être l’occasion pour l’employeur d’écouter les attentes et besoins de ses salariés. S’il peut mettre en place sa mutuelle d’entreprise seul dans le cadre d’une DUE, il peut aussi négocier avec ses collaborateurs dans le cadre d’un référendum ou par des accords d’entreprise. Ce peut être l’occasion de faire participer les salariés à l’amélioration de leurs conditions de travail.

Les français de moins en moins heureux au travail

Selon une récente étude Ipsos, il s’avère que seulement 41% des français s’estiment heureux eu travail. En plein débat sur la reconnaissance du burn out en tant que maladie professionnelle, ce chiffre traduit des conditions de travail loin d’être satisfaisantes en France. Selon une étude TNS Sofres, 70% des salariés pensent qu’elles sont en train de se dégrader alors que seulement 6% jugent qu’elles se sont améliorées.

La souffrance psychique au travail a augmenté entre 2010 et 2015. Près de 500 000 français sont concernés. Les femmes sont davantage affectées et le risque de développer des pathologies liées au travail augmentent avec l’âge.

Afin d’améliorer la situation, 90% des salariés estiment que l’amélioration de la qualité de vie au travail permettrait d’augmenter leur bien-être. Ils recherchent en priorité du respect, de la reconnaissance et de l’épanouissement. Pour les atteindre, il faut que leur environnement de travail et l’engagement des salariés soient propices.

94% des personnes interrogées estiment également que l’état de santé des salariés influe sur leur qualité de vie au travail.

Profitez de la généralisation des mutuelles d'entreprise pour améliorer le bien-être au travail de vos salariés.

Profiter de l’ANI pour discuter avec ses salariés

Dans ce contexte, la complémentaire santé apparaît comme un élément très important afin d’améliorer la qualité de vie au travail et le bien-être de ses salariés.

La prise en compte des attentes et des besoins de ses salariés notamment sur des postes très peu pris en charge par la Sécurité Sociale comme l’optique ou le dentaire est donc important. Les salariés seront mieux soignés et le fait d’être consulté pourra les impliquer davantage dans leur travail et à terme les rendre plus épanouis au sein de votre entreprise.

Si vous choisissez de négocier avec vos équipes dans le cadre d’un référendum ou d’accords d’entreprise, il faudra faire preuve de qualités de communication et d’écoute. Les 3 critères primordiaux sont la capacité à délivrer des messages clairs et précis, la capacité à entretenir un dialogue avec vos collaborateurs et enfin la capacité à se montrer à l’écoute de leurs besoins et de leurs attentes.

La réflexion peut aller au-delà de la complémentaire santé. Il peut être intéressant de sonder vos salariés en parallèle sur ce qu’ils souhaiteraient voir afin d’améliorer leurs conditions de travail. Ce peut être l’aménagement de lieux de vie, d’espaces détente, de services liés aux enfants (crèche…), de services sur le lieu de travail (coiffeur…) ou encore de services liés aux loisirs (spectacles, voyages…).

Proposer une complémentaire santé adaptée à vos salariés tout en veillant à maintenir une bonne ambiance de travail peut s’avérer payant. Des salariés en meilleure santé physique et mentale seront plus à même d’améliorer leur productivité.